Canadian Cyclist Cervelo S2 24-7 2 - March 29
   Follow us on Twitter
 
Find us on Facebook
 
Wheels of Bloor - March 7
 
ACS Apollo Bikes - November 19
 
Williams Cycling March 28
 
IMBA Canada - Dec 14
 
Share the Road - Dec 14
 


 

 

 
ARG XC8 -Restart May 16
 

Daily News


 

March 10/03 2:11 am - Espoir European Project Report (french & english)


Posted by Editoress on 03/10/03
 

Espoir European Report

Team Photo

After the second weekend of racing for the CCCE espoirs, things are starting to sink in slowly. In general, all are adapting to a good learning curve on the cultural, tactical, physiological, nutritional and mental scales.

In the first race of the season, the Prix Pierre Pinel, a bad crash of approximately 60 riders with 5 Canadians made for a relatively bad start to the season. Aside from a few cuts and abrasions no harm was done. However, the athletes were a bit frustrated with the crash as it happened at the front of the pack, where they are always told is the safest place to be...

In the weekend races, the Circuit des 4 Cantons and the Mathias Nomblot, things went better. At the mid race point, most of the canucks were in the 70 man lead group until Jean-François Laroche and Cam Evans went back to the car for water and were caught behind a crash. It took them 30 kms to get back to the pack and by that time a break of 9 that had 20 seconds before the incident had now more 1min40. Under the directors instructions a chase was organized with Laroche, Evans, Tilbrook, Condron and Davidson to attemps a bridge back up to the break. The bridge attempt was almost achieved save for the 20 meters needed in the last kilometres of the race where the break had the advantage over a chase group not being able to agree on who would sacrifice themselves for the last hectometres.

The casualties for the day were Ryan who despite the directors advice decided to keep at it with a tender knee due to tendonitis and Jean-Sebastien Maheu who pulled out after 1h30 under the coaches advice but who did good teamwork leading up to his abandon.

In Ryan's case, the next weekend may be lightly compromised due to his aggravated tendonitis but, that too is part of the learning process.

In the second race, the Mathias Nomblot, 50 kms north of Lyon, a break of 8 took of at the beginning with no Canadians. After the end of the first 20 kms lap the lead was up to 2 minutes. On the second lap, up the 2kms climb, Jean-Sebastien did tempo as the main field started breaking up. After 5 laps the field was down from 160 to 60 riders.

After 100 kms of racing, Ian was out due to a sore back from the previous weekends crash, Warren was dropped, Jean-Sebastien was told to peel off after 2h00 of racing due to his healing tendonitis and then came Andrew and Cam.

The only rider remaining was Laroche who was in a small 6-man break towards the end of the race but was soon victim of a puncture. It took him awhile to get back to the main group but eventually finished 8th.

So far, not being totally competitive yet most riders try and help Jean-François as much as possible during the races which in turn helps the riders stay positioned during the races and gives them an opportunity to do something in the races instead of just filling the pack and holding on.

For the next week, tactics will change slightly but not dramatically. A monthly goal has been identified for the March 22nd race, which is part of the National Division 2 French cup. The course is hard and the training leading up to that race will be geared towards being as ready as possible, keeping in mind that the March 22nd is still a tertiary goal.

In general, all are learning from the experience and are told to use the month of March to adapt to the style of racing, the culture, etc, because come April training will become more specific and tuned to get results in the races.

Jacques Landry
National development Coach


Après la deuxième fin de semaine de courses avec les espoirs du CCCE, les choses commencent à se mettre en place. En général, tous s’adaptent bien et absorbent les particularités culturelles, tactiques, physiologiques, nutritifs et mentales d’une vie de coursier en Europe.

Dans la première course de la saison, le prix Pierre Pinel, une mauvaise chute d’approximativement 60 coureurs dont 5 canadiens à fait en sorte que la saison commence sur un plus ou moins du mauvais pied. A part pour quelques ecchymoses et lacérations il y eut rien de trop grave. Cependant, les coureurs étaient un peu frustrés de la chute étant donnée qu’elle s’est produite à l’avant du peloton où ils sont sans cesse dits par les entraîneurs de se placer…

Dans les courses de la fin de semaine, le circuit des 4 cantons » et le “prix Mathias Nomblot », les affaires se sont déroulé un peu mieux. À la mi-course, presque tous les Canadiens étaient dans le groupe de tête de 70 individus jusqu’au moment où Cameron et Jean-François soient descendu à la voiture pour de l’eau et se sont fait prendre derrière une chute. Cette mésaventure leur a coûté 30 kms d’effort pour réintégrer le peloton et par ce moment là, une échappée de 9 qui accusait une avance de 20 secondes avait maintenant un avantage de 1min 40 sur le peloton. Sous les instructions du directeur sportif une chasse fut organisée avec par Laroche avec Condron, Evans, Davidson et Tilbrook afin de joindre le groupe en fugue. Cette tentative a presque porté fruit puisqu’il manquait 20 mètre au peloton sur la ligne d’arrivée.

Dans les victimes de la journée on peut compter Ryan Roth qui, malgré les conseils du directeur d’abandonner l’épreuve après 2heures de course a jugé mieux de continuer ce qui lui a valu d’aggraver de sa tendinite au genou. Pour sa part, Jean-Sébasien à suivi les conseils et à mis le pied à terre au bout de 1h30 de course afin d’aider la convalescence de son genou mais ceci après avoir donner un bon coup de main à l’équipe.

Dans le cas de Ryan la course de la prochaine fin de semaine risque d’être compromis due à sa tendinite… L’apprentissage rentre d’une façon ou d’une autre.

Dans la deuxième course, “le Prix Mathias Nomblot », situé à 50kms au Nord de Lyon, une échappée de 8 coureurs est partie au début de la course sans aucuns canadiens. Après la fin du premier tour de 20 kms l’échappée accusait une avance de 2minutes sur le peloton. Au deuxième tour, dans la bosse de 2 kms, Jean-Sébastien s’est fait plaisir en donnant un bon train et a finir par faire éclater une partie du peloton. Après 5 tours, le peloton était réduit de 160 à 60 individus.

Après 100 kms de course Condron était hors de l’épreuve souffrant d’un maux de dos de la chute de la fin semaine précédente, Tilbrook était largué, Jean-Sébastien était hors course après 2h00 pour assurer une bonne convalescence de son genou et ensuite se fut le tour d’Andrew et de Cameron de quitter la course.

Le seul coureur restant était Laroche qui s’est intégré à un petit group d’échappé de 6 coureurs vers la fin de la course mais victime d’une crevaison il a du chasser longtemps afin de réintégrer le groupe de chasse et finir 8ième.

Jusqu’à présent, n’étant pas encore très compétitif la plupart des coureurs donnent un coup de main au doyen de l’équipe, Jean-François. Ceci a pour résultat d’assurer que tous restent bien positionnés aux avant poste tout en leur donnant l’opportunité de se sentir comme faisant partie de la course au lieu de subir la course.

Pour la prochaine fin de semaine les tactiques de courses vont changer quelque peu sans pour autant être des changements dramatiques. Un objectif mensuel a été identifié pour le 22 mars dans une épreuve qui fait partie de la première manche de la coupe de France des équipes de division nationale 2. Cette course sera difficile de par son parcours et les équipes présentes c’est pour cette raison que l’entraînement menant à cette fin de semaine sera axé sur du spécifique sans pour autant perdre vue que c’est quand même une course à objectif tertiaire.

De façon générale, tous apprennent de cette expérience et ont été dits de prendre le mois de mars comme mois d’adaptation au style de course, à la culture, etc., puisqu’en avril les attentes et l’entraînement sera adaptée afin d’atteindre des plus gros objectifs.

Jacques Landry
Entraîneur National de Développement

 


Return to Canadian Cyclist homepage | Back to Top
D'Ornellas (+4767) - July 20
 
Norco Tactic - April 1
 

 
BikeSports - November 17
 

 


 
Dundas Speed Shop - Jan 11 (+524)
 
  


 
 © Copyright 1998-2014 Canadian Cyclist. All rights reserved.  Privacy Policy | Contact | Subscribe to RSS Feed  | Login